SUIVEZ-NOUS SUR
Facebook Twitter
Commune de Sarcenas
À 20MN DE GRENOBLE

Soirée Jazzocol le 13 mai


Rendez-vous avec le groupe Five for Fun pour cette soirée Jazz avec Eddy Zoani à la batterie, Michel Patruno au saxophone,  Rémy de Framond à la contrebasse, Guillaume Dubuy au piano, et Robert Poitou à la trompette.

Sur réservation 0476871533 ou restaurant@les3sommets.fr

 

En savoir +

Yoga et détente aux 3 Sommets


Le printemps arrive et c'est le moment de prendre un peu de temps pour vous. Nous avons ce qu'il vous faut ! Les 3 Sommets et la salle de sport kingkongclub.chambery s’associent pour vous proposer un week-end ressourçant dans le massif de la Chartreuse au départ des sentiers de randonnée d'été : yoga, détente, balade...au programme...

En savoir +

Déconnexion assurée au coeur des montagnes


Les vacances de février sont terminées mais pourquoi ne pas vous accorder une parenthèse bien-être en altitude dans la Résidence-Restaurant Les 3 Sommets totalement rénovée et à moins de 30 min de Grenoble ?  Idéal pour se ressourcer et profiter encore de l’ambiance hivernale pendant quelques jours.

En savoir +

En mai : week-end détente au sommet


Se mettre « au vert » pendant le temps d’un week-end ? On en rêve tous ! Le King Kong Club a choisi le Col de Porte et les 3 Sommets pour proposer un programme « bien-être » du vendredi 13 mai après-midi au dimanche 15 midi.

En savoir +

La Pinéa

L’origine du nom de cet éperon rocheux très caractéristique qui s’élance à plus de 1770 m. n’est pas celui qui nous vient spontanément à l’esprit. En effet, aussi loin que la mémoire nous porte, on n’a jamais vu de pins, ni de pins parasol Pinus pinéa, dans ce secteur du massif de Chartreuse ! Et si il est vrai que sa forme peut évoquer, avec un peu d’imagination, une épine, il faut plutôt chercher, comme pour la forêt de la Penna,  l’origine de ce nom du coté du radical pen, dérivation universelle de ben et de bann qui signifie la corne, le pic et par extension le rocher pointu. La Pinéa, comme sa voisine les Bannettes, ressemble, en effet, à la corne naissante d'une géniss.

Petite anecdote : le rocher des Bannettes était désigné par le même mot que la corne en patois local. Il est amusant de constater que le mari trompé était, toujours en patois « un bannat » et qu'une vache « ébannée » était un animal qui n'avait plus de cornes.

Source : Essai sur la toponymie de la commune de Saint Pierre de Chartreuse  - Roland Gaude